Quand souffle le vent du nord / Daniel Glattauer. - Paris : Grasset, 2010

quand_souffle


En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d’adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s’excuse, et, peu à peu, un dialogue s’engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s’étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l’un pour l’autre une certaine fascination. Alors même qu’ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l’autre… De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d’un chagrin d’amour. Un jour, pourtant – enfin ! –, ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s’imposent une règle : reconnaître l’autre qu’ils n’ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler…



Le "Génial, je vous le conseille" de ma libraire (et les échos positifs des médias) avait éveillé ma curiosité, donc je me suis lancé dans cette lecture. Et durant tout le livre, qui comporte de bons passages, je n'ai pas arrêté de penser à un autre livre lu voici plus de 15ans, "Chère camarade" de Frances Thomas. J'avais adoré.

chere_camarade

Je n'ai rien trouvé de spécialement original dans "Quand souffle le vent du nord", je peux même dire que la correspondance sous forme d'e-mail m'a un peu déstabilisé, ça freine parfois l'entrée dans le livre.
Histoire somme toute banale, sympathique, mais avec une fin assez mouef... (toujours des problèmes avec les fins de romans moi)

Vous l'avez lu? Vous en pensez quoi?